Les cadets‎ > ‎Annonces cadets‎ > ‎

Plabennec - Lannion

publié le 11 nov. 2014 à 00:38 par Cédric Rivoalen
Que de pluie hier pour la reprise du championnat. Heureusement, celle-ci a eu la bonne idée de s'arrêter au coup d'envoi de la rencontre. Par contre, qui dit pluie en abondance, dit aussi terrain gras et lourd.
C'était également un nouveau cadre de jeu pour cette journée. En effet, pour la première fois cette saison, la rencontre se jouait à Landerneau.
Nous avions demandé une entame de jeu très forte et c'est l'inverse qui s'est produit. Lannion a commencé très fort la partie et nos joueurs, en face, étaient absents, la tête ailleurs. Des réactions individuelles mais rien de collectif. Un replacement inexistant. On a subit et lorsque Lannion a pris le score avec un essai, c'était presque logique. Menés 0 - 5, nous réussissons malgré tout a égaliser avant la mi-temps avec un essai de nos avants.
A la pause, nous remontons les bretelles à tout le monde. Il faut qu'ils se révoltent.
Nous leur demandons de jouer plus simple, plus calmement. On emballe pas car les conditions ne sont pas propices aux grandes envolées. Nous leur demandons de remonter le terrain petit à petit.
Ce changement de stratégie a été efficace et les joueurs ont remis les choses à l'endroit.
En remontant le terrain doucement, nous pouvons prendre d'assaut leur ligne et nous réussissons enfin à la franchir de force avec un essai en coin. La transformation est réussie, nous prenons enfin la marque 12 - 5.
Nos joueurs commencent à prendre le pas physiquement sur leur adversaire du jour.
De nouveaux dans leur camp, nous bénéficions d'une pénalité sur la ligne des 22m, il est demandé de la tenter. Elle passe et nous voilà à l'abri d'un essai transformé.
 15 - 5
Un sursaut de Lannion et des absences défensives chez nos jeunes leur permettent de marquer un nouvel essai et de revenir à 15 - 10 mais la fin de la rencontre sera à notre avantage. Nous monopolisons le ballon et jouons chez eux. Deux nouvelles pénalités réussies nous permettent de prendre le large et d'assurer la victoire. 21 - 10.
C'est sûr, ce n'est pas le jeu que l'on souhaitait, le jeu le plus beau qu'il puisse y avoir mais il faut être pragmatique. Il faut s'adapter aux conditions et il faut prendre les points quand il le faut même si cela passe par des coups de pieds.
La révolte a eu lieu et c'était une révolte "collective", la révolte d'une équipe. C'est un gros point de satisfaction et cette deuxième mi-temps doit rester comme une référence. Ils ont construit leur succès.


Comments