Accueil‎ > ‎Actu du club‎ > ‎

Roland Piriou : « Rien à perdre »

publié le 4 mars 2014 à 09:14 par Cédric Rivoalen   [ mis à jour : 4 mars 2014 à 09:20 ]

 Honneur. RC Plabennec - Saint-Malo (7-5). Roland Piriou : « Rien à perdre »


« Si on peut aller chercher la troisièmeplace, on ira », envisage le président de Plabennec, Roland Piriou après la victoire de son club face à Saint-Malo.. 
Photo Jean-Michel Louarn


Une troisième fois de suite, le RC Plabennec s'est imposé d'une courte tête, dimanche dernier (7-5) contre Saint-Malo. Une série qui permet aux hommes du président Roland Piriou de croire à une belle fin de saison, malgré le gros trou d'air rencontré au coeur de l'automne. 

Un très bon départ, une série de contre-performances, puis de nouveau des succès : comment expliquer le parcours de Plabennec ? 
On dit toujours que le rugby commence devant et on a des avants très jeunes qui tombent face à des joueurs plus âgés, qui ont plus de vices. Ce n'est pas une question de gabarit, mais d'expérience. Ça ne se joue à pas grand chose, un petit ballon gratté, une petite tricherie et, au final, ce sont des ballons qui n'arrivent pas à nos trois-quarts. Mais, depuis quelques matchs, nos avants sont beaucoup plus gaillards. 

Cette jeunesse est-elle aussi une force ? 

On a un groupe qui s'est enrichi de juniors depuis deux ans. On a une moyenne d'âge de 24 ans sur nos feuilles de matchs. Le travail des coachs commence à porter ses fruits et l'osmose se fait entre différentes générations. On a un effectif assez riche, on arrive à remplacer les absents par un joueur au moins de valeur équivalente. C'est la différence avec d'autres clubs qui n'ont pas su se renouveler. 

Vous êtes maintenant cinquièmes au classement avec encore cinq matchs à jouer, dont une rencontre en retard (à Ploemeur le 16 mars), puis des déplacements chez les deux premiers (Quimper et Lanester). Qu'espérez-vous de cette fin de saison ? 

On va retrouver des joueurs blessés, notamment Kevin Moullec, notre buteur et maître à jouer. On a battu Quimper deux fois l'année dernière, on va y aller sans complexe. On n'aura pas de pression, rien à y perdre, comme à Lanester. Si on peut aller chercher la troisièmeplace, on ira, même si celle-ci ne qualifie pas pour le championnat de France, contrairement aux 4eet 5e(Réserve Honneur). Notre équipe B peut finir première aussi et une belle fin de saison conditionne fortement la suivante.
Comments